Nos engagements pour la planète
il y a 9 mois

L’unité de Stockholm passe tous ses véhicules au biocarburant

Europe

Aujourd’hui, c’est une belle réussite pour l’unité inflight de Stockholm. Depuis le début du mois, l’ensemble de la flotte d’Arlanda (soit 13 camions) fonctionne au biocarburant. Cette initiative permet de réduire considérablement l’empreinte carbone de l’unité.

 

Qu’est-ce que le biocarburant ?

Il s’agit d’un substitut au diesel, produit localement et dégageant moins de CO2. Il est fabriqué à partir de ressources agricoles et naturelles telles que les graisses animales ou les huiles végétales.

De plus, il est très facile à utiliser ! Il suffit de vérifier auprès des fournisseurs de voitures et des mécaniciens que les véhicules fonctionneront correctement avec du biodiesel (et ça sera le cas !).

 

Des résultats surprenants !

Grâce à cette initiative, l’unité de Stockholm réduira ses émissions de CO2 liées au transport de 28 à 7 tonnes par mois !

21 tonnes de CO2 économisées chaque mois ! C’est l’équivalent de :

La consommation d’électricité de 4 foyers pendant un an ou

2 554 496 smartphones en charge ou encore

86 639 kilomètres parcourus par un véhicule de tourisme moyen à essence !

Angola Water Newrest

Qu’en est-il de nos huiles de cuisson ?

Les huiles de cuisson usagées peuvent être recyclées pour fabriquer plusieurs produits, y compris du biocarburant. Ce serait un excellent moyen de boucler ce cercle vertueux. Ceci pourrait être la prochaine étape pour Stockholm-Arlanda.

Nous avons un exemple avec Newrest Angola, qui soutient QuimicaVerde depuis 2 ans maintenant. Cette association a pour objectif de faciliter l’accès à l’eau potable et au savon dans les villages.

Outre le problème de l’accès à l’eau potable, les règles d’hygiène sont très difficiles, voire impossibles à respecter. Le principal obstacle est évidemment la qualité de l’eau mais aussi le prix du savon.

QuimicaVerde a donc commencé à enseigner à la population le processus de fabrication du savon à partir d’huile et de soude. Cette approche permet non seulement aux habitants de maintenir un niveau d’hygiène correct mais peut également être une source de revenus, leur permettant de sortir, peu à peu, de la pauvreté.

Pour soutenir ce projet, Newrest Angola s’est engagé à fournir de l’huile usagée par le biais d’un processus de récupération. Cette huile est ensuite utilisée par les villages pour fabriquer des savons. L’équipe de Newrest Angola a l’intention de fournir davantage d’huile l’année prochaine. Ce sera également l’occasion de visiter l’un des villages et d’aller à la rencontre de ses habitants.

 

Pour plus d’informations :

jeu 05 2023

Alerte infos

Ne manquez pas nos dernières nouvelles

 
Votre inscription à bien été enregistrée.